Ligne historique. Ligne symbolique. La ligne Belfort-Delle, qui rouvre aux voyageurs ce dimanche 9 décembre, a été inaugurée ce jeudi 6 décembre, en présence des officiels suisses et français. Un moment fort, après de longs mois de travaux, d’études, de tractations et d’espoir. Un espoir entretenu pendant quasiment 30 ans.

Chaque année, une patinoire s’installe à Montbéliard à l’occasion des Lumières de Noël (du 24 novembre au 24 décembre). Mais cette infrastructure fait face, cette année, à des mesures restrictives d’utilisation de l’eau. La municipalité a trouvé la parade.

Le préfet du Doubs indique dans un communiqué que l'état de crise est maintenu dans le département. Les dernières pluies ont permis d'enrayer la dégradation, mais la situation demeure inédite.
« Ce mercredi 7 novembre 2018,, indique le communiqué, le préfet a de nouveau réuni les principales collectivités gestionnaires de réseaux d’eau du haut Doubs qui sont touchées par une pénurie ou un risque de pénurie d’eau potable. Les récents épisodes de pluie n’ont donné qu’entre 20 et 30 millimètres de pluie. Ces précipitations n'ont pas permis d’améliorer la situation, le déficit hydrique accumulé restant très important, mais elles ont contribué à en stopper au moins provisoirement la dégradation. La plupart des captages connaissent, pour
l’heure, un niveau très bas, mais stabilisé, de même que le lac Saint-Point.
Plus d’une trentaine de communes ou parties de communes restent ravitaillées par des camions citernes. Pour prévenir toute nouvelle dégradation de la situation, de nouveaux moyens de secours sont actuellement installés ou testés : forage pour mise en service de captages complémentaires, mise en place de conduites et interconnexions, location de pompes de secours de grande capacité... Un recensement de sources ou d’anciens points de captage a également été mené. Ces ressources secondaires pourraient être
mobilisées pour des besoins autres que ceux liés à la consommation humaine.
Le préfet du Doubs rappelle l’impérieuse nécessité d’économiser la ressource en eau et demande aux habitants du Doubs de continuer à tout mettre en œuvre pour réduire leur consommation d’eau potable afin de ne pas contribuer à une aggravation de la situation. »

La préfète du Territoire de Belfort a appelé tous les Terrifortains à prendre conscience de la gravité de la sécheresse qui touche le département. Un appel aux petits gestes qui permettront de tenir, peut-être, en attendant la pluie.

La bétonisation du sommet de la planche des Belles-Filles pour la venue du Tour de France provoque une levée de boucliers du côté des protecteurs de l’environnement. Une tension s’installe au point que certains débordements ont été constatés.

La Région Bourgogne-Franche-Comté a organisé une réunion le jeudi 4 octobre à Dijon afin d’engager un plan d’actions avec l’ensemble des Départements et des organisations professionnelles pour les agriculteurs durement touchés par la sécheresse.

Pays de Montbéliard Agglomération sera en charge de l’eau et de l’assainissement dans l'ensemble de son territoire à partir de 2020. Investissement, travaux, unification tarifaire, le chantier s’annonce titanesque.

La sécheresse continue de fortement détériorer les ressources en eaux de l’Aire urbaine. Sans précipitations dans les prochaines semaines, les mesures pourraient être drastiques.

Avec le passage au niveau 3, la sécheresse passe le Territoire de Belfort en état de crise. Un niveau inédit qui témoigne de la gravité de la situation après un été particulièrement chaud et sec.

Les contrôles anti-pollution pourront être renforcés. La vitesse est limitée à 110 km/h sur l'A36 dans le Territoire de Belfort.