Le maire de Besançon a soumis aux électeurs le choix entre la semaine de 4 jours ou de 4,5 jours. Ils votaient ce dimanche 10 décembre.

Pays de Montbéliard Agglomération nouvelle version fêtera au 1er janvier 2018 son premier anniversaire. Une année riche en tensions politiques, bien éloignée des promesses des débuts.

Les Bisontins devront choisir entre trois bulletins: 4 jours d'école (lundi, mardi jeudi et vendredi), 4,5 jours avec le mercredi matin ou 4,5 jours avec le samedi matin.

L'année 2018 ne sera-t-elle qu'un « mauvais moment » à passer pour le site de Mandeure ? Tout dépend du nouveau modèle qui devrait y être produit à partir de l'année suivante.

La mairie de Montbéliard se lance dans le marketing territorial. Avec MyMontbéliard, elle espère donner une image positive de la ville et unique de la ville grâce à une communication moderne.

Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard Agglomération, fait marche arrière sur le sujet du conservatoire, qu’il annonçait définitif il y a trois jours, et qui aujourd’hui mérite un vrai et long débat.

Pays de Montbéliard Agglomération a annoncé son plan de déploiement du haut débit sur son territoire. La première étape qui consiste à offrir à chaque habitant un débit « confortable » devrait être finalisée d’ici fin 2018.

Pays de Montbéliard Agglomération souhaite délocaliser le conservatoire de l’enceinte du château vers les portes du Jura, dans les locaux de l’ancienne clinique, malgré les vives protestations de la maire de Montbéliard, inquiète pour son centre-ville.

La future école primaire Sous-la-Chaux de Montbéliard a été présentée en conseil municipal par le cabinet d’architecte IXO, en charge du projet. 

Au mois d’août, la Ville de Montbéliard a reçu deux contraventions concernant des véhicules de la Ville. Dans l’impossibilité de nommer les chauffeurs, la maire devait s’acquitter d’une amende de 900 euros pour non-désignation du conducteur. C’est finalement la Ville qui les prendra en charge à la suite d'une décision du conseil municipal.

La majorité montbéliardaise va soumettre au vote du conseil municipal le passage de l’amende de stationnement de 17 à 30 € dans la ville au 1er janvier 2018. En cause, la loi Maptam de 2014 qui délègue aux mairies le soin de choisir le montant de l’amende.