Étupes : Erbasons, un festival de musique ancré dans le local

Le festival Erbasons prendra place à Etupes le samedi 16 juin. Des chanteurs locaux se relaieront toute la journée avec leurs styles et leurs histoires. 

La saison des festivals est définitivement lancée. Étupes lance aussi son édition 2018 des Erbasons. Des musiciens locaux se donnent ainsi rendez-vous le samedi 16 juin, à partir de 11 h 30, et jusqu’au milieu de la nuit à l’espace Joséphine-Baker. Rock, blues, jazz, musique classique... Tous les styles sont à l’honneur tout au long de la journée.

Apéro en douceur

La journée commencera avec un mélange de jazz manouche et de chanson française avec Nathalie B, accompagnée par trois musiciens pour un apéritif très rythmé. Ensuite, la musique classique prendra le relai pour la digestion, avec des prestations réalisées par les musiciens du conservatoire du Pays de Montbéliard. Pour retrouver un peu de pêche, la chorale du collège Paul-Langevin viendra chanter un registre très pop. L’après-midi se terminera par l’apparition d’un duo habitué des scènes locales, Soleil Rouge. Stéphanie, chanteuse, et Christophe, musicien, mélange les styles avec d’un coté un son très acoustique frais et entraînant et de l’autre de l’électro un peu plus brutal.

Puis blues et voyage

Après cela, le début de soirée sera réservé au Blues de Mojo Hand. Armé d’un harmonica et de guitares, le duo revisitera les grands standards du blues, du swing ou du boogie. Place ensuite à un peu de voyage avec Elements, un groupe d’afro-rock, mélange de musique d’Afrique de l’ouest et de musique pop rock. Pour terminer ce début de soirée, Jérémy Cardot, bluesman, seul sur scène présentera ses compositions et quelques reprises.

Pour un finish énergique

Pour finir sur une bonne note, ce sera d’abord La Petite Equipe, groupe de slam, rap reggae… difficile de classer ce groupe, tant ils se baladent entre ces univers. Enfin les ShoePolishers, véritables dynamiteurs de scène avec leur rock festif. Ces Belfortains clôtureront avec énergie une journée définitivement placée sous le signe du local !

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.