L'Axone accueille quatre affiches de l'Euro féminin de handball, les 1er, 3 et 5 décembre 2018. L'Axone accueille quatre affiches de l'Euro féminin de handball, les 1er, 3 et 5 décembre 2018. (©Flickr FFHB et Ville de Montbéliard)

Handball: cinq raisons d’aller à l’Axone pour l’Euro féminin

La France accueille, du 29 novembre au 16 décembre, l’Euro féminin de handball. Avec Brest, Nancy et Nantes, Montbéliard accueille l’une des quatre poules de la compétition, du 1er au 5 décembre. 4 équipes, 6 matchs ! Sportifs, politiques, festifs… on a retenu cinq arguments pour encourager le public à venir s’installer dans les travées de l’Axone.

1) Le gratin mondial à Montbéliard

L’Axone accueille le groupe C du tour préliminaire, regroupant la Hongrie, l’Espagne, la Croatie et les Pays-Bas. C’est le groupe de la mort ! « Difficile de choisir un match de l’Euro à suivre à l’Axone tant le calendrier (…) offrira des chocs lors des six rencontres. Dans toutes les équipes, des joueuses de niveau mondial, des attaquantes d’exception et des gardiennes impressionnantes. Le handball qui met tout le monde d’accord », précisent les organisateurs. Et selon eux, un potentiel finaliste se cache derrière l’une de ces quatre équipes ! 

2) Encourager le sport féminin

Ce fut un événement ! Le dimanche 17 novembre, à 21 h, Canal + n’a pas diffusé un match de football de la Ligue 1 Conforama comme d’habitude… La chaîne cryptée a décidé de retransmettre le choc de D1 féminine, entre le Paris-Saint-Germain et l’Olympique lyonnais. Une première. Assister aux matchs de l'Euro, c’est donc promouvoir les disciplines féminines et contribuer à leur développement. La Franche-Comté compte un prestigieux club de handball féminin: l’Entente sportive bisontine féminine (ESBF), triple championne de France. L’équipe bisontine participe également cette année à la coupe d’Europe EHF. Elle est entraînée par deux anciennes joueuses de l’équipe de France: Sandrine Mariot-Delerce et Raphaëlle Tervel. Les organisateurs rappellent également que 50 des 250 joueuses participant à l’Euro jouent dans le championnat de France. C'est dire le niveau de la D1 française.

3) Favoriser les grands événements en province

Venir encourager les équipes et remplir l’Axone, c’est concrétiser une fête populaire et réussir le plus grand événement sportif international organisé dans le pays de Montbéliard ! Et c’est surtout signifier aux instances nationales que les régions sont légitimes pour accueillir des événements populaires de cette ampleur. Et l’Aire urbaine en premier lieu ! Transformer cet essai, remplir les 4 500 places de l’Axone et mettre de l'ambiance dans le stade et dans la ville, c’est se donner les moyens d’attirer d’autres compétitions à l’avenir dans l’Aire urbaine. Économiquement et en termes d’image, c’est essentiel !

4) Lumières sur…

La fin de l’année, le pays de Montbéliard brille de mille feux, particulièrement grâce aux Lumières de Noël. L’Euro féminin de handball est donc un événement supplémentaire animant le territoire. Cela donne de nouveaux arguments pour venir dans la Cité des Ducs, alors que de nombreuses instances nationales et internationales auront les yeux rivés sur la cité. Et c’est surtout l’occasion de faire d’une pierre deux coups. Avant le match (ou après), allez déguster un verre de vin chaud au marché de Noël, au cœur du centre historique, puis rendez-vous à l’Axone.

5) Miss Aire urbaine en équipe de France

Certes, on n’aura pas l’occasion de voir sur le terrain de l’Axone la gardienne Catherine Gabriel… Mais il est important de rappeler que l’une des gardiennes de l’équipe de France est née à Montbéliard en 1994. Elle a été formée à l’ESBF, à Besançon, et vient de rejoindre l’équipe de Nantes. Pour l'anecdote, elle a même été élue miss Aire urbaine en 2013. Avec l’Euro féminin, le nord Franche-Comté est bien mis en avant.

 

Programme (Billetterie à partir de 5 euros)

- Samedi 1er décembre : Hongrie – Pays-Bas (15 h), puis Espagne – Croatie (18 h) ;

- Lundi 3 décembre : Croatie – Hongrie (18 h), puis Pays-Bas – Espagne (21 h) ;

- Mercredi 5 décembre : Pays-Bas – Croatie (18 h), puis Hongrie – Espagne (21 h).

1 handballeur sur 3 est un femme

En 2016, on comptait en France quasiment 520 000 licenciés en handball, dont quasiment 195 000 licences féminines. Les femmes représentent donc environ 37,5 % des licenciés. Dans la ligue Bourgogne-Franche-Comté de handball, on compte pour la saison 2018-2019, 122 clubs, accueillant 17 554 licenciés, dont 10 904 hommes et 6 650 femmes, représentant ainsi 37,8 % des licenciés. C'est le même rapport qu'à l'échelle nationale.

 

 

 

 

Thibault Quartier

Une clé anglaise de l'information, capable d'écrire autant sur le marché des Leds en aquariophilie que sur celui des huîtres ou des poules en zones périurbaines ! Un sujet vous paraît abscons, il se fera un plaisir de l'expliquer.