Fruit d'un premier partenariat entre Bolloré et PSA: la Citroën E-MEHARI. Fruit d'un premier partenariat entre Bolloré et PSA: la Citroën E-MEHARI. (© PSA - Automobiles Citroën))

PSA en discussion avec Bolloré pour un marché à Los Angeles

Boloré vient de remporter un appel d'offres pour équiper Los Angeles d'un service d'autopartage électrique. PSA indique être en discussion pour y participer.

Le groupe Bolloré a annoncé lundi avoir remporté un appel d'offres pour installer son offre d'autopartage électrique à Los Angeles, deuxième ville des Etats-Unis après Indianapolis à opter pour ce service de mobilité. "Le lancement du service, prévu à fin 2017, conduira dans un premier temps à la mise en place de 200 bornes de charge et 100 voitures électriques", a précisé le groupe de l'industriel breton Vincent Bolloré dans un communiqué.

Bluecalifornia, filiale du groupe, opérera le service qui sera implanté dans les quartiers en développement de la mégalopole californienne, deuxième plus grande ville des Etats-Unis après New York.

PSA veut revenir aux Etats-Unis

Le constructeur automobile français PSA a confirmé être en "discussions avec le groupe Bolloré pour le déploiement de l'autopartage à Los Angeles. L'accord n'est pas totalement finalisé à ce jour". Ce partenariat s'inscrit dans le cadre du plan stratégique 2016-2021 de PSA, baptisé "Push to pass", et qui vise un retour du constructeur français aux Etats-Unis en dix ans.

PSA avait déjà signé en juin 2015 un accord industriel et commercial avec Bolloré, portant sur un cabriolet électrique quatre places, décliné depuis en deux modèles presque identiques, la E-MEHARI, sous la bannière Citroën et la "Bluesummer", que Bolloré pourra commercialiser de son côté. Les deux groupes avaient à l'époque indiqué que le contrat vise "une collaboration dans le domaine de l'autopartage en Europe, puis au travers de la création d'une société commune destinée à développer cette activité dans le monde entier".

Le service d'autopartage électrique du groupe Bolloré, opéré sous la marque Autolib à Paris, est déjà disponible dans plusieurs villes d'Europe et à Singapour.

(Source AFP)

 

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.