Denis Sommer et Martial Bourquin lors de la visite de Manuel Valls à Montbéliard en décembre dernier. Denis Sommer et Martial Bourquin lors de la visite de Manuel Valls à Montbéliard en décembre dernier. (© My Aire Urbaine : Simon Vermot Desroches)

Audincourt: Martial Bourquin n'apprécie pas les investitures de Denis Sommer et Frédéric Barbier par La république en Marche

La candidature pour les législatives de deux représentants du PS pour La République en Marche dans le Doubs, a fait réagir le sénateur, maire d’Audincourt, Martial Bourquin.

Denis Sommer (3e circonscription du Doubs) et Frédéric Barbier (4e circonscription du Doubs), deux représentants du Parti socialiste, ont décidé de participer aux législatives sous l’étiquette La République en Marche. Ce qui n’a pas été du goût de Martial Bourquin qui s’est exprimé dans un communiqué de presse.

Il s’est d’abord dit « étonné comme de nombreux collègues sur le fond et la forme » avant de souligner « l’indélicatesse dans cette façon de procéder ». Mais au-delà de la manière, Martial Bourquin s’est montré très critique envers les choix de ses collègues rappelant : « Comme les parlementaires socialistes, je voterai toutes les réformes qui iront dans le sens de l’intérêt général et dans le sens de la rénovation et de la moralisation de la vie publique et politique, » mais qu’il s’opposerait à « la réforme du Code du Travail, (…) les hausses de la CSG, de la TVA (…) et la suppression de l’impôt sur la fortune ».

Un passage est spécialement dédié à Denis Sommer, qui n’était pas au départ candidat PS, et donc sera opposé à « une jeune femme socialiste qui est, elle une authentique expression du renouvellement », en l’occurrence Sidonie Marchal. Tous les deux « devront choisir leur camp » insiste le maire d'Audincourt. Pour finir, il insiste sur l’importance du Parti socialiste lors des prochaines luttes sociales du quinquennat Macron et « préfère rénover le Parti Socialiste, le doter d’un projet conforme à notre temps et qui prenne en compte la crise écologique qui sévit et qui met en danger notre planète et les générations futures. L’économique, la justice sociale, l’écologie et une démocratie rénovée doivent être les socles de la refondation urgente du Parti Socialiste ».

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.