La fin des zones blanches dans le Pays de Montbéliard (© My Aire Urbaine : Simon Vermot Desroches)

La fin des zones blanches dans le Pays de Montbéliard

Pays de Montbéliard Agglomération a annoncé son plan de déploiement du haut débit sur son territoire. La première étape qui consiste à offrir à chaque habitant un débit « confortable » devrait être finalisée d’ici fin 2018.

C’était l’un des grands axes de la politique de Charles Demouge à la tête de Pays de Montbéliard Agglomération, et l’accès au haut débit sur tout le territoire se précise. La première étape est d’offrir à chacun un débit dit « confortable » soit entre 8 et 10 Mb/s. Cela permet d’accéder confortablement aux services internet, à la téléphonie mobile et à la télévision haute-définition. Car, en 2017, il existe encore des zones blanches à proximité de Montbéliard, comme la commune d’Écot, dont le débit ne dépasse pas les 512kb/s.

Pour illustrer ce propos, à Écot, il était possible de prendre plus de dix-huit heures pour télécharger un film en haute définition, et presque cinq secondes pour charger une page d’accueil. Fin 2018, le film sera obtenu en un peu plus d’une heure, et la page se chargera instantanément. « C’est important pour nos habitants qui deviennent de plus en plus connectés, mais aussi pour nos entreprises et nos artisans qui en ont aujourd’hui cruellement besoin, » s’est félicité Charles Demouge.

L’installation de nœud relais, première étape avant la fibre

Afin d’améliorer les performances en terme de débit le SMIX (syndicat mixte du Doubs pour le très haut débit) et Orange, déploieront dans les prochains mois des nœuds relais dans les communes ne disposant pas d’un accès internet de qualité. D’un point de vue technique, plus il y a de distance entre un point relais et une habitation, plus les perditions sont importantes et donc plus le débit est faible. De nombreuses communes verront leur débit augmenter grâce à l’installation de points de raccordement mutualisés. En couvrant les distances importantes avec de la fibre optique, qui, elle, ne subit aucune perte, et en conservant des installations classiques pour le raccordement à domicile, le débit se trouve augmenté

Pour la fibre jusqu’au domicile, il faudra attendre un peu plus longtemps, puisque l’agglomération espère mettre cela en œuvre dans tout le territoire à l’horizon 2022-2024. D’autres communes, qui appartenaient à l’ancien PMA (avant 2017), pourront, elles, profiter de la fibre d’ici fin 2018.

Ci-dessous les communes concernées par la montée en débit et le raccordement à la fibre. Les communes grises sont considérées par l’agglomération comme ayant un débit « confortable » et ne sont pas prioritaires pour le moment. Toutes les installations présentées ici seront opérationnelles fin 2018.

Media

Simon Vermot-Desroches

Le spécialiste Afrique de la rédaction ! Ce n'est pas forcément l'atout n°1 pour traiter de l'Aire urbaine, mais la curiosité de ce journaliste n'a d'égal que son goût pour les choses bien faites.