Les parents d'élèves ont été aux urnes ce dimanche à Besançon pour se prononcer sur les rythmes scolaires. Les parents d'élèves ont été aux urnes ce dimanche à Besançon pour se prononcer sur les rythmes scolaires. (Photo Pixabay)

Les habitants de Besançon se prononcent pour le retour à la semaine de 4 jours

 Le maire de Besançon a soumis aux électeurs le choix entre la semaine de 4 jours ou de 4,5 jours. Ils votaient ce dimanche 10 décembre.

Les habitants de Besançon qui se sont déplacés aux urnes dimanche se sont prononcés pour le retour à la semaine de 4 jours de classe, au lieu de 4 jours et demi, a annoncé le maire de la ville. 57,14 % des votants ont choisi le retour à la semaine de 4 jours de classe, contre 30,49 % pour la semaine de 4,5 jours avec classe le mercredi matin, et 12,37 % pour celle de 4,5 jours avec le samedi matin. "Je vais porter ce choix devant le directeur d'académie qui choisira" si Besançon retourne effectivement à la semaine de 4 jours, a déclaré le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret (LREM), à l'issue du scrutin.

Quelque 2683 personnes se sont rendues dans les 36 bureaux de vote ouverts dimanche à Besançon (115000 habitants), de 8h à 18h. Les écoles de la ville accueillent plus de 9000 enfants répartis dans environ 7000 foyers. "Plutôt que ce soit le maire qui décide des rythmes scolaires, il nous a semblé plus démocratique de lancer une consultation qui clôt la discussion", a souligné le maire, pour qui "chacun avait de bons arguments pour défendre telle ou telle option". Les votants favorables à la semaine de 4 jours ont notamment mis en avant la "fatigue des enfants" en classe du lundi au vendredi et "le besoin d'une coupure le mercredi".

Afin de trancher le débat, la municipalité bisontine avait décidé d'organiser dimanche une consultation ouverte à tous les habitants de la ville, ressortissants des pays de l'UE inclus. Les Bisontins avaient le choix entre trois bulletins: 4 jours d'école (lundi, mardi jeudi et vendredi), 4,5 jours avec le mercredi matin ou 4,5 jours avec le samedi matin. Le temps de classe des 67 écoles maternelles et élémentaires publiques de la ville est organisé sur quatre jours complets, plus une demi-journée le mercredi matin, depuis la réforme des rythmes scolaires de 2013-2014.
Mais le décret du 27 juin 2017 a changé la donne. Il ouvre en effet la possibilité aux communes de demander, conjointement avec un ou plusieurs conseils d'école, la réorganisation des rythmes scolaires auprès du directeur d'académie.

(AFP)

Pierre-Yves Ratti

La force tranquille. Sa capacité de recul aurait pu en faire un tireur sportif, mais ce sont les lecteurs de l'Aire urbaine qui vont apprécier sa précision.