Marie-Noëlle Biguinet, maire de Montbéliard ,a annoncé lundi soir, en conseil municipal, sa volonté de revaloriser le centre-ville. Après des années d’études, un premier plan est prêt et devra être ajouté au budget 2018 de la Ville.

Le dirigeant de PSA a fait procéder à un audit d'Opel par ses équipes. Un plan stratégique doit être présenté début novembre. Au salon de Francfort, Carlos Tavares s'est dit confiant sur le redressement d'Opel.

Au salon de l'automobile de Francfort, le PDG de Peugeot – Citroën – DS – Opel a affirmé qiue son entreprise était étrangère à toute fraude sur le diesel.

La répression des fraudes soupçonne PSA de "stratégie frauduleuse" pour faire passer les tests antipollution à ses moteurs diesel en France, rapporte vendredi Le Monde, ce que le groupe automobile a vigoureusement démenti.

Les analystes de JPMorgan Chase se sont dits « pessimistes » sur les efforts de redressement entrepris par General electric. Ils s'interrogent sur les mesures qui seront prises par le nouveau dirigeant.

General Electric (GE), affecté par ses paris mitigés dans l'énergie, a pâti jeudi à Wall Street des interrogations sur son avenir après que la banque JPMorgan, jusque-là réservée, a fait part de ses doutes sur sa croissance.
L'action GE a clôturé en baisse de 3,61 % à 24,02 dollars dans un marché ayant terminé sur une note contrastée. Elle a évolué dans le rouge pendant toute la séance. Les analystes de JPMorgan Chase se sont dits « pessimistes » sur les efforts de redressement entrepris par GE et affirmé que l'action devrait évoluer normalement aux alentours de 22 dollars. Ils estimaient jusque-là que le titre valait 24 dollars.
« La croissance future est incertaine et vraiment en dessous de la moyenne », écrivent-ils dans une note, énumérant les points noirs, principalement l'énergie. Ils font valoir par exemple que le rebond anticipé dans le pétrole sera « moindre qu'espéré », ce qui menace les dividendes à moins que le groupe ne cède des actifs.

Vers une scission du conglomérat ?

John Flannery, patron depuis juin, a promis un plan stratégique en novembre, après le passage en revue du portefeuille des activités. Comme son prédécesseur Jeff Immelt, il examine différents moyens de réduire les coûts : il a déjà gelé les embauches et cherche à augmenter la part de la technologie dans les processus de production.

De nombreux analystes spéculent, eux, sur une possible scission du conglomérat, qui verrait les activités liées à l'énergie et celles tournées vers la santé prendre leur indépendance respective. Depuis le début de l'année, le titre GE a perdu près de 24 % de sa valeur en bourse, alors que dans le même temps l'indice boursier S&P 500, qui réunit les 500 grandes entreprises cotées aux États-Unis, a gagné près de 10 %. GE paie le pari de Jeff Immelt de recentrer GE sur ses racines industrielles – fabrication des turbines à gaz, centrales électriques, moteurs d'avions, équipements médicaux – en rachetant par exemple le pôle énergie du fleuron français Alstom tout en cédant les actifs financiers qui avaient fait du groupe la cinquième institution financière américaine avant la crise financière de 2008. La chute des prix du pétrole au printemps 2014 a jeté une ombre sur ces ambitions. La division pétrole et gaz, qui développe des équipements destinés au forage de puits pétroliers, à la prospection et la production d'hydrocarbures et à la construction de plateformes, aligne les déconvenues et plombe les bénéfices depuis trois ans.


(Avec l'AFP)

Après un an de travaux, le centre des 4-As de Belfort fraîchement rénové a été inauguré ce vendredi 1er septembre. Ouvert il y a plus de quarante ans, le centre commercial montrait des signes de vieillissement. Aujourd'hui, l'objectif est simple: retrouver une clientèle qui a peu à peu délaissé cette zone commerciale. Les commerçants espèrent l'arrivée d'une franchise nationale dans les bâtiments, tandis que dix boutiques sont toujours en attente d'un repreneur.

La Région Bourgogne-Bourgogne-Franche-Comté a mis en place une simplification des tarifs pour l'utilisation des TER (Transport express régionaux) ainsi que des réductions pour les jeunes, les familles, les groupes... Un pari risqué au cœur d'un projet, plus global. Le point.

Après une arrivée mouvementée au mois de juin, le nouveau délégataire transport de Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) Moventis (filiale locale de Marfina-Moventia), a lancé ses horaires d'hiver et se prépare pour sa première rentrée. Rencontre avec le directeur de la filiale du Pays de Montbéliard, Grégory Carmona. Il évoque les doutes du départ, cette rentrée et les projets futurs du groupe.

PSA Sochaux est sur le point de passer au rythme de travail vendredi, samedi, dimanche dès le 1er septembre. Pour cela, 1 500 intérimaires ont été ou vont être engagés jusqu’à mi-septembre. Un marché en plein essor, dû, notamment au regain de forme de l’entreprise au lion. Le point avec le syndicat des entreprises intérimaires, qui voit d'un bon œil cet essor et qui défend son modèle économique.

Pôle emploi a publié les chiffres du chômage pour le mois de juillet 2017. Hausse à l'échelon national, mais aussi en Bourgogne - Franche-Comté; des chiffres encourageants sur l’année… Les chiffres à retenir dans la région.