Le festival des Mômes de Montbéliard fêtera ses 18 ans du jeudi 23 au dimanche 26 aout 2018. Cette manifestation culturelle s’adresse aux enfants âgés de 18 mois à 13 ans et se déroule chaque année au cœur de Montbéliard.

Pays de Montbéliard Agglomération, en partenariat avec la compagnie Box Théâtre, propose de participer à des visites nocturnes inédites sur les petits et les grands personnages de l’histoire du Pays de Montbéliard, courant juillet et août à Montbéliard et Saint-Julien-lès-Montbéliard. "Interviews Vérité" à Montbéliard, les mardis 31 juillet, 14 et 28 août, à 20 h
Quatre figures de légendes de Montbéliard vous réservent leurs témoignages exclusifs : leurs plus grands succès, leur siècle tel qu’ils l’ont vécu, les secrets de leur célébrité, des révélations sur leur vie privée… Rencontrez « en direct » ces monstres sacrés de l’histoire du Pays de Montbéliard.

"Visites Nocturnes Théâtralisées" à Saint-Julien-lès-Montbéliard, les mardis 24 juillet et 21 août, à 20 h
Ne vous fiez pas à la tranquillité apparente de ce charmant village. Vous pourriez y croiser des personnages d'un autre temps, témoins d'événements et de pans inédits de l'histoire de la commune.
Tarifs : Adulte 5 € / Gratuit pour les enfants jusqu’à 12 ans.
Attention, le nombre de places est limité. Il est donc nécessaire de s’inscrire à l’avance au 03 81 31 87 80 ou au 03 81 94 45 60.

La première édition du festival itinérant “Les Flâneries d’Eté”, organisé par le Département du Territoire de Belfort, se déroulera chaque mardi soir, du 17 juillet au 28 août 2018, dans l’ensemble du département. Ce festival pluridisciplinaire est à destination des Terrifortains.

Les Flâneries d’Eté est itinérant et se déroule dans sept communes . Les manifestations se déploieront sur des sites en plein-air avec une ouverture au public de 18h30 à 23h, en ayant des solutions de replis au cas où la météo serait capricieuse. L’occasion de (re)découvrir le Territoire de Belfort en flânant tout l’été en famille ou entre amis !

Chaque mardi soir, du 17 juillet au 28 août, deux spectacles “tout public” aux disciplines distinctes sont programmés dans un canton terrifortain. L’un des objectifs du festival est de mettre à l’honneur les artistes locaux.  De la danse, à la musique, en passant par le théâtre et le cirque : chaque discipline propre au spectacle vivant sera représentée.

Mardi 17 juillet, fort Sernamont à Bessoncourt, de 18h30 à 23h.
Victor & Théo Jazz Duo - Jazz à 19h30
Victor & Théo Jazz Duo est un duo de guitaristes proposant un répertoire riche et varié aux multiples influences : jazz, bossa nova, funk, compositions. Depuis plus de 5 ans, ce duo égaye les apéritifs des particuliers, des cafés, des restaurants en Bourgogne-Franche-Comté, en Alsace, en Lorraine et en Suisse. Cette formation revisite les standards d’aujourd’hui et d’hier, en proposant au public une vision personnelle et un travail d’arrangement initié à deux guitares.

En Compagnie de Leroy - Théâtre d’improvisation à 20h45
Depuis 2008, la troupe propose différents types de spectacles pour tout public, à Belfort comme ailleurs. L’objectif de l’association : faire découvrir et aimer l’improvisation théâtrale à travers ses spectacles mais également des ateliers adultes.
Chez Leroy nous avons l’envie de raconter de belles histoires et de faire de belles rencontres. De faire rire, pleurer, de surprendre… de faire peur parfois ; en un mot d’émouvoir le spectateur. Le public offre des thèmes aux comédiens : si vous avez de la chance, le vôtre sera (peut-être) tiré au sort et vous le verrez prendre vie sur scène !

Mardi 24 juillet, place Raymond-Forni à Delle, de 18h30 à 23h
Compagnie 800 Litres de Paille - Théâtre Solo à 19h15
Spectacle - « Et le loup continue de courir dans les forêts d’Alaska »
Ce mec se retrouve seul sur scène à devoir parler de lui, comme un lapin se retrouve sur une autoroute à devoir la traverser alors qu’il aurait pu juste creuser un tunnel pour passer par en dessous. Jeune, pas toujours drôle et un peu bilingue parce qu’il est allé deux fois à Los Angeles, sa vie trépidante est une immense nuit remplie de météorites, de questions, d’un chef d’orchestre, d’expressions trop vieilles, de thons trop jeunes, d’une anxiété un peu exacerbée, mais aussi de chansons, d’envies, de lampadaires insomniaques, et surtout d’elle.

Mystical Faya
Reggae (version acoustique) à 21h
En s’inspirant des codes du reggae style rockers et du rub a dub jamaïcain et anglais des années 70-80, Mystical Faya propose un son lourd et envoûtant. Le groupe développe un univers qui lui est propre : un reggae teinté de soul et parsemé de touches rock. La chaleur des voix et les mélodies aussi incisives qu’énergiques définissent l’identité du groupe.
C’est en 2007, autour d’un duo basse-batterie et au fil des rencontres musicales que Mystical Faya est né. L’objectif était dès le début de faire du « reggae, du vrai, du roots » mais à leur façon. Cet objectif est toujours la ligne de conduite du groupe qui le prouve sur chaque album et à chaque live.

Mardi 31 juillet
Parc de la Douce à Bavilliers
de 18h30 à 23h00
Théâtre Group - Théâtre d’objet à 19h30
Spectacle - « La Vente aux Enchères »
Sur un thème précis ou pas, Maître Formol, légèrement déjanté et ses assistants vendent aux enchères des objets, reliques, souvenirs, ... avec une mise à prix très basse de l’ordre de 10 centimes.
On en profite pour en savoir plus sur ces merveilleuses choses qui ont appartenu, forcément, à des célébrités locales ou autres...
L’occasion pour chacun de surenchérir comme en vrai, et d’en ressentir le délicieux frisson...

Gliz - Pop-Rock à 20h45
Avec ses instruments d’avant l’électricité, Gliz envoie une pop fraîche mêlée à la crasse et l’énergie du rock. Le groupe n’a peur de rien, se moque des codes, des cases et envoie une musique riche, unique et saisissante. Débauchez un tuba d’une fanfare, arrachez des patterns rock à une batterie groove, shootez dans le banjo de papy, électrifiez cet instrumentarium anté-vintage décalé... un nouveau son est là : organique, roots et moderne, sensible et brutal.
Banjo électrisé, chant trempé dans la mélancolie brutale, batterie incisive, basse hybride mi-homme mi-tuba, un concept joyeux mais profond, qui vous prend par la peau du coeur et vous embarque à toute vapeur. Come on ! Gliz défriche des paysages sonores où l’énergie rauque de Jack White et Mardi gras BB se mêle au romantisme tourmenté de Beirut et Radiohead.

Mardi 7 août
Parc du Paradis des Loups à Giromagny
de 18h30 à 23h00
Compagnie Muchmuche - Cirque
Spectacle - « Libreté » à 19h30
Deux personnages enfantins mettent en lumière ce qu’ils perçoivent du monde avec un coffre à jouet et un tableau à craie. Traversés par le cirque et la danse, les corps racontent les adultes qu’ils fantasment. De leurs jeux naïfs et perspicaces émergent des situations de pouvoirs, de dominations.
La poésie naît de l’insurrection de ces personnages qui inversent les rôles et redessinent un monde qui leur appartient.

Compagnie 800 Litres de Pailles - Théâtre
Spectacle - « Le Mariage Forcé » à 20h45
Sganarelle, proche de la cinquantaine, désire épouser la jeune et fougueuse Dorimène, dans le but de la posséder et d’avoir une progéniture. Cependant, il désenchante au moment où il s’aperçoit que sa dulcinée est assoiffée de liberté et de vanité.
Le théâtre de Molière n’est autre que celui de la vérité. Il dépeint grossièrement l’humanité pour mettre en lumière nos moeurs et nos vices les plus profonds. Nul besoin d’artifice, tout est dans le texte : celui-ci se suffit à lui-même et pousse l’acteur à se connaître de manière intrinsèque, à se surpasser pour atteindre une rare virtuosité.
Fidèles donc à la langue de Molière, les comédiens explorent et s’amusent des situations absurdes, des personnages clownesques et du burlesque de la pièce.

Mardi 14 août
Parc du Château à Châtenois-les-Forges
de 18h30 à 23h00
Compagnie Merci LaRattrape - Cirque
Spectacle - « Ça joue ? »
Deux amis s’affrontent dans une partie d’un jeu dont nul ne connaît les règles, sauf eux. Peu importe qui gagnera, ils continueront à traverser leur vie faite d’habitudes et de manies.
Plus qu’un quotidien, il s’agit d’un vrai partage. Ils jonglent, jouent, rigolent, jonglent, s’embêtent, s’entraident, jonglent, se supportent, se disputent et jonglent encore.
L’un plutôt avec des balles, l’autre plutôt avec des massues, ils vivent ce moment avec le public pour qui ils vont relever des défis qui s’enchaînent au rythme de leurs idées : nouvelles à chaque fois, intelli-
gentes rarement, utiles jamais.
Rempli de prouesses techniques, de tendresse, de surprises et de beaucoup d’humour, ce spectacle est l’histoire jonglée d’un quotidien partagé.

Rosie Volt - One Woman Show à 20h45
Spectacle - « Yadéwatts »
Heureuse qui, comme Rosie Volt, a fait un beau voyage...
Cette voltigeuse de la glotte, revient pour un tour de chant animalesque et fantaisiste !
Le temps d’une volte, elle divagabonde et se lance dans un looping vocal ascensionnel qui l’emmène à autre altitude.
Elle tente le récital de ses polyFollies, se loope et fait de ses écarts des envolées world-lyrico-folk-rock.
Se prenant pour une cantatrice en quête de gloire dont le ridicule déshabille, elle apparaît en star de strass rescapée d’un concert krach.
Le spectateur s’introduit alors dans son jardin secret en friche, découvrant un monde fêlé, fébrile et farfelu, où chacun se retrouve comme dans un jardin public !

Mardi 21 août
Citadelle de Belfort de 18h30 à 23h00
Les Ragondins Joyeux - Théâtre d’improvisation à 19h30
La veillée ragondine est née un soir de janvier 2011. Pour faire face à la rigueur de l’hiver, Alcide Moltruelle, chef d’escouade des Joyeux Ragondins, et Jean-René Clotuche, son subordonné et fidèle bras droit, ont décidé d’organiser une veillée totalement dédiée à l’improvisation théâtrale, avec l’aide de deux invités surprises, pour les épauler dans cette mission hautement jubilatoire. Sur des thèmes proposés par le public, ils créeront décors, costumes, personnages et dialogues, dans des saynètes éphémères et uniques !

The Buttshakers - Musique Soul à 20h45
Emmenés par la voix envoûtante et l’énergie de la séduisante et charismatique riot girl Ciara Thompson, The Buttshakers nous délivrent une soul chaude et crue qui lorgne sur le blues et les rythmes addictifs qu’ils affectionnent tant.
Un rythm’n’blues avec une touche de garage, et une forte dose de sex-appeal font de leurs chansons des hits puissants, transformant leurs shows en furieux dancefloors.

Mardi 28 août
Salle Polyvalente à Évette-Salbert
de 18h30 à 23h00

L’Atelier Danse
Danse Modern Jazz à 19h30
Pirouette, arabesque, grand jeté et déboulé, 8 temps qui se répètent à l’infini … En perpétuel mouvement, les danseuses de l’Atelier Danse Joëlle Perney virevoltent et s’envolent au gré de la musique. Partagées entre douceur et intensité, elles vous feront découvrir toute la diversité du Modern Jazz dans des chorégraphies imprégnées d’influences variées.

Radio Kaizman - Groove / Hip-Hop / Jazz Brass Band à 20h30
Profondément inspiré des sonorités urbaines, du groove et des rythmes typiques des marching bands New Orleans, Radio Kaizman envoie un son percussif et cuivré, mélange d’influences multiples du jazz au hip-hop. Un flow incisif, des voix féminines envoûtantes et des improvisations puissantes pour une onde de chaleur qui fait bouger les corps sur la bonne fréquence.

Pierre, alias Pihpoh, 31 ans et originaire de Belfort, a joué sous le chapiteau de la Green Room ce vendredi soir. Une apothéose à la victoire de l’équipe de France pour cet artiste qui donne beaucoup aux autres.

Depuis 2010, Geneviève, originaire de Saône-et-Loire, n’a pas manqué une édition du festival belfortain. Un événement qu’elle a découvert quand l’une de ses filles s’est installée dans la cité du lion. Portrait haut en couleurs d'une mélomane qui ne manque pas d'humour.

Deux entreprises belfortaines ont développé un système permettant de capter un concert à 360°, sur scène, pour pouvoir le diffuser à des personnes empêchées, ne pouvant pas se rendre au festival, par l'intermédiaire de casque. La première captation s’est faite pendant le concert du Belfortain Pihpoh, ce vendredi.

L’artiste Guillaume Legros, alias Saype, a peint une fresque de 6 000 m2 dans les fossés de la citadelle de Belfort, au niveau de la porte de Brisach. Mais il n’en est pas resté là. Cet artiste du cru, biberonné aux Eurockéennes, a aussi fait un cadeau au festival qui célèbre en 2018 sa 30e édition. Une fresque, à proximité de la plage, a été façonnée pour rendre hommage au festival belfortain. Ouverture, ce jeudi soir, du festival.

Le Bar’Atteint, le restaurant associatif et coeur d'un réseau d'échanges réciproques à Belfort, va ouvrir deux restaurants associatifs à Audincourt et Héricourt. Avec des débats, des concerts, de la restauration et un bar associatif, l'établissement a prouvé son coté unique à Belfort et va maintenant s’établir à l’échelle du nord Franche-Comté.

L’agglomération belfortaine, ou Grand Belfort, a annoncé son intention de créer un parc autour de l’étang situé à côté du Cora, à Andelnans, avec parc fleuri, aire de jeux, plongée ou encore promenade...

Le musée de l’Aventure Peugeot célèbre ses 30 ans du 4 au 8 juillet. Pour l’occasion, on a rendu une petite visite au lieu qui rend hommage à l’une des plus anciennes marques automobiles du monde et fait un petit pont sur les choses à ne pas manquer. Car outre ses 150 voitures et 50 cycles et moto-cycles, le musée regorge de petites curiosités...