L’attribution des subventions aux associations a créé un tollé en conseil départemental ce jeudi 14 juin.  En s’appropriant les mérites des attributions, la présidence s’est attiré la foudre des élus d’opposition.

Le conseil départemental du Territoire de Belfort a refusé de contractualiser un maintien de ses dépenses de fonctionnement avec l’État. Les élus considèrent cette pratique anticonstitutionnelle et condamne le mode de calcul de cette méthode.

Michel Neugnot et Maude Clavequin se sont présentés devant la presse pour évoquer la future ligne Belfort-Delle. Face aux accusations des élus belfortains et des représentants suisses, les deux vices-présidents de la Région ont décidé de régler leurs comptes.

David Asséo, délégué aux transports au service du développement territorial du canton du Jura regrette le manque d’anticipation concernant la ligne Belfort-Bienne. Pour lui, un manque de moyens ne permet pas des dessertes de qualité.

Une trentaine de personnes étaient présentes le jeudi 31 mai lors du conseil municipal de Belfort, pour exprimer aux élus leur mécontentement face à la réduction de budget d’acquisition de la bibliothèque municipale.

Le débat est sans fin au conseil municipal de Montbéliard : dette et projet vont de paire et cristallisent les tensions entre majorité et opposition. Le conseil municipal du lundi 28 mai n'a pas fait exception. On tire cela au clair en prenant appui sur la Cour régionale des comptes, organe indépendant qui contrôle les finances publiques.

Les élus de Belfort et du canton du Jura ont délivré un communiqué appelant la Région Bourgogne-Franche-Comté à autoriser les trains suisses à circuler en France.

Le plan régional de santé proposé par l’agence régionale de santé (ARS) a été refusé par l’assemblée de Pays de Montbéliard agglomération, jeudi soir, contre l’avis de Charles Demouge, son président. Les élus de l'agglomération sont cependant sans réelles solutions face au manque de médecins dans le nord Franche-Comté. Et ils voient venir avec inquiétude les départs en retraite de nombreux médecins en activité.

Une close ouvrant la concurrence sur certaine ligne a été retirée au dernier moment de la nouvelle convention entre la Région et la SNCF.

D'un côté, le manque de médecins inquiète (c'est une litote !) les élus. De l'autre, un projet de maison médicale au Techn'hom de Belfort fait craindre un déplacement des médecins déjà installés dans des communes vers cette zone franche. Le débat sur le projet régional de santé au conseil d'agglomération du Grand Belfort a témoigné, ce jeudi soir, 24 mai, du problème global de l'organisation de la santé en France et du désarroi des élus locaux, placés face à un vrai dilemme.