Marie-Noëlle Biguinet, maire de Montbéliard ,a annoncé lundi soir, en conseil municipal, sa volonté de revaloriser le centre-ville. Après des années d’études, un premier plan est prêt et devra être ajouté au budget 2018 de la Ville.

Annoncée en février, l'installation de la fibre dans le Territoire de Belfort se fait plus précise. Les dates des débuts des travaux dans chaque commune du département sont désormais connues. 

Parmi les sujets de rentrée du président du conseil départemental du Territoire de Belfort, les 84 emplois aidés employés par le Département. Et plus globalement, la baisse des aides de l'État.

Le torchon brûle au Front national, entre les soutiens de Sophoie Montel, évincée de la présidence du groupe, et ceux de Marine Le Pen.

La Région Bourgogne-Bourgogne-Franche-Comté a mis en place une simplification des tarifs pour l'utilisation des TER (Transport express régionaux) ainsi que des réductions pour les jeunes, les familles, les groupes... Un pari risqué au cœur d'un projet, plus global. Le point.

Depuis le 9 août, un arrêté municipal interdit les regroupements dans certains endroits de Bethoncourt, notamment place Cuvier. Détériorations du mobilier urbain, incivilités, plaintes des riverains sont à l'origine de cette décision. Le maire, Jean André, a donc décidé d'interdire les rassemblements et les forces de l'ordre ont la possibilité de verbaliser les personnes sur place. La décision passe mal auprès des jeunes. Jean André assume et s'explique. 

La réserve parlementaire, un fonds de 130 000 euros accordé à chaque député, a été supprimée au cours du mois d’août. Voulue par le parti présidentiel, La République en Marche, cette décision ne fait pas l’unanimité, notamment chez Les Républicains.

Depuis le début de l'été et la baisse des niveaux de l'eau dans les rivières du département du Doubs, la pollution apparaît aux yeux de tous. Algues vertes, décharges, poissons morts... Le constat est alarmant. Si les causes sont connues, les élus n'ont pour le moment que peu de solutions.

Le Canard Enchaîné épingle Damien Meslot, dans son édition du mercredi 26 juillet, sur l'augmentation de ses indemnités de maire, ainsi que d'autres élus français. Ces édiles sont d'anciens cumulards qui compensent aujourd'hui leur perte d'indemnités par la perte d'une fonction. Le journal satirique n'oublie pas de rappeler les promesses de campagne du candidat en 2014.

Emmanuel Macron a choisi de redonner aux communes et aux écoles plus d’autonomie. Il laisse chaque municipalité le soin de choisir. Dès la rentrée de septembre, sur décision du conseil municipal (et en concertation avec le conseil d'école), certaines écoles maternelles et élémentaires reviennent donc à la semaine des quatre jours. Le point dans l'Aire urbaine sur les écoles concernées par le rythme des quatre jours.